Un monde de résistants

Suivez les actions de résistance contre Monsanto dans le Monde entier en un simple clic sur la région de votre choix.
Un état des lieux de l’invasion OGM pays par pays.

Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique Océanie Europe Asie Inde

Carte du monde

Afrique

Afrique de l’Ouest

Projet de décret sur les OGM, ces élites qui sacrifient les Maliens à des multinationales !

Le départ de l’ancien ministre d’Oumar Ibrahim Touré du gouvernement intervenu le 5 décembre dernier, le coup d’Etat contre la démocratie par Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire alimentent le débat national, même dans les milieux les plus profanes. Et pourtant le Conseil des ministres, lors de sa session du 2 décembre dernier présidée par le Premier
ministre, Modibo Sidibé, a pris une décision très lourde de conséquences puisqu’il s’agit de notre alimentation.


Afrique : Les OGM dénoncés au Forum des Peuples

Le Forum des peuples, tenu la semaine dernière à Bandiagara, a dénoncé les signataires de l’introduction de la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) au Burkina et au Mali.


Afrique : la conquête de l’Ouest du coton transgénique

A partir du Burkina Faso, le coton transgénique a entamé subrepticement la conquête de l’Afrique de l’Ouest sans garde-fou.

L’Afrique de l’Ouest est déjà à l’ère des organismes génétiquement modifiés (OGM). Le Bénin a bien renouvelé pour cinq ans le moratoire sur les OGM, mais le Mali vient d’autoriser les essais de coton Bt et, surtout, le Burkina Faso s’y est mis, clandestinement d’abord, publiquement ensuite, une fois le pot aux roses découvert, depuis 2001.


Sénégal : Mise en garde contre l’introduction des OGM

Dakar, 26 mai (APS) - Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) ne devraient être introduits au Sénégal que dans le cadre de la recherche scientifique, du fait de l’impossibilité pour le pays de réunir les conditions idoines de contrôle, a plaidé mardi à Dakar le député libéral Seydou Diouf.


Togo : adoption d’une loi sur la prévention des risques biotechnologiques

Mali : Réaction de la Copagen à l’autorisation des OGM, “Les députés ont trahi le peuple"

Du point de vue des responsables de la CNOP , notamment du Président, Ibrahima Coulibaly, les OGM posent de sérieux problèmes environnementaux liés à l’agriculture : des problèmes d’éthique, des problèmes d’ordre économique, politique, culturel, sanitaire..., tant pour les hommes que pour les animaux.


Mali : Projet de loi "sécurité en biotechnologie", la CNOP demande le retrait du texte.

La coordination Nationale des organisations paysannes a animé une conférence de presse à son siège à Kalaban Coura. Le président de la coordination, Ibrahima Coulibaly, sans détour, a fait ressortir l’amalgame du projet de loi du gouvernement intitulé « sécurité Biotechnologie » mais qui autorise en réalité l’introduction des OGM au Mali.


Mali : La Copagen demande le retrait du projet de loi "biosécurité"

Une minorité de chercheurs de l’Institut d’économie rurale (IER) aidés par les sociétés américaines Monsanto et Syngeta (qui produisent notamment les semences transgéniques) ainsi que par l’USAID, seraient à la base de ce projet de loi réalisé sans consultation des paysans maliens.


MALI : Le gouvernement légifère pour introduire les OGM contre la volonté des paysans.

Projet de loi « sécurité en biotechnologie » aujourd’hui à l’Assemblée Nationale La coordination Nationale des organisations paysannes (CNOP) dénonce l’amalgame et la supercherie


Mali : La perspective OGM dans la confusion.

Comment les OGM s’imposent en Afrique sous le seul angle de la faim dans le monde, en minimisant les inquiétudes qui font état des possibles effets nuisibles sur la santé humaine animale et sur l’environnement.


Résistance aux OGM dans l’Afrique de l’Ouest : la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN)

Présentation de la COPAGEN et son message de prévention contre l’implantation des OGM en Afrique de l’Ouest.
Une liste de contact pour soutenir le mouvement.


Afrique du Nord.

Du maïs OGM surgit pour la première fois dans le désert égyptien

Dans un champ en bordure du désert, à 80 km au nord du Caire, deux moissonneuses-batteuses "dominator" fauchent à plein régime la première récolte dans le monde arabe de maïs OGM


EGYPTE - Autorisation commerciale du maïs Bt

L’Egypte vient d’autoriser la culture commerciale d’un maïs génétiquement modifié (Mon810 ), mais la communauté scientifique égyptienne est loin de soutenir ce choix de façon unanime.


Afrique de l’Est

Débat en Ouganda sur les OGM

La firme Daewoo s’empare des terres agricoles de Madagascar.

Le sud-coréen Daewoo Logistics va se lancer dans la culture de maïs et la production d’huile de palme à Madagascar, où le groupe bénéficie d’une licence d’exploitation de terres immenses pour une durée de quatre-vingt-dix-neuf ans.


KENYA - Le gouvernement veut imposer les OGM

Il y a un mois, le ministre de l’Agriculture kényan a lancé une campagne d’introduction des OGM dans les habitudes agricoles des paysans, rapporte The East African


Afrique du Sud

L’Afrique du Sud dit « Non » à DuPont et demande une enquête sur Monsanto

Compte tenu des enjeux économiques très importants qu’il représente au niveau mondial et particulièrement aux États-Unis, le maïs est un champ d’application privilégié pour les OGM (80% du maïs aux Etats-Unis provient de Monsanto).

L’échec de l’acquisition par DuPont d’une importante entreprise de semences en Afrique du Sud – un accord qui aurait doublé la présence de DuPont dans le marché de la semence en Afrique – a fait jaillir des militants de toute sortes opposés au contrôle à la fois par DuPont et Monsanto, des rivaux du marché lucratif des semences.


Afrique du Sud : Victoire de Biowatch contre Monsanto

Après une longue bataille juridique de sept ans, une petite organisation environnementale sud-africaine a gagné une importante victoire constitutionnelle contre Monsanto, le géant multinational des produits chimiques agricoles et des semences.


L’échec du maïs Bt de Monsanto en Afrique du Sud fait le tour du "Monde"

"Regardez, les grains n’ont pas poussé partout", affirme le quadragénaire en arrachant un épi. Sur ses 1 500 hectares plantés en maïs, cet agriculteur, Blanc, en jeans et chemisette à carreaux, en avait semé les trois quarts en organismes génétiquement modifiés (OGM). "L’an prochain, cela sera plutôt 50-50", prévient-t-il.


Rue89 : Maïs Monsanto, l’Afrique du Sud récolte des champs stériles

Afrique du Sud, contre-performance du maïs transgénique de Monsanto

Les fermiers d’Afrique du Sud, qui s’étaient lancés dans la cultures de variétés de maïs GM vendues par Monsanto ,ont eu la désagréable surprise de découvrir que leurs plantes transgéniques avaient produit des épis dépourvus de graines.La stérilité des plants de maïs touche trois variétés distinctes vendues par Monsanto, au total ce sont plus de 82 000 hectares de maïs transgénique qui sont touchés.


Burkina Faso

Face aux OGM, l’Afrique fait encore de la résistance

Si certains pays du continent ont depuis longtemps cédé aux sirènes de l’agrobusiness, d’autres font machine arrière, comme le Burkina Faso, déçu par la piètre qualité du coton transgénique. Une belle victoire pour les associations locales !


Le Burkina main dans la main avec la Bretagne pour marcher contre Monsanto

Les Burkinabés debout pour Marcher contre Monsanto le 23 mai prochain pour défendre leur souveraineté alimentaire face à l’offensive OGM mené contre leur pays. Les Bretons dédient leur marche du 23 au soutien au Burkina.


Après le coton, Monsanto cherche à multiplier les OGM en Afrique de l’Ouest

Le Burkina Faso, l’un des pays les plus pauvres de la planète, a opté pour une variété OGM de Monsanto dans l’espoir de redresser sa filière cotonnière, qui fait vivre trois millions de personnes. Promesses de rendements non tenues, droits de propriété prohibitifs, coton de moindre qualité… Le bilan est plus que mitigé. Qu’importe, Monsanto cherche à étendre son coton OGM et travaille sur des haricots et du sorgho génétiquement modifiés. Certains craignent « une mainmise des biotechnologies » sur les cultures alimentaires.


Vidéo : OGM au Burkina Faso : Ousmane Tiendrébéogo tire la sonnette d’alarme

« Le Burkina Faso est le cheval de troie des OGM en Afrique » : Interview de Ousmane Tiendrébéogo, secrétaire général du SYNTAP

Ousmane Tiendrébéogo, secrétaire Général du Syndicat National des travailleurs de l’Agro-Pastoral (SYNTAP), syndicat agricole burkinabé, toute filière, militant pour un Burkina sans OGM, était en France ces deux dernières semaines à l’invitation d’Artisans du Monde-Rhône Alpes. Combat Monsanto en a profité pour le rencontrer et faire, avec lui, un état des lieux des OGM au Burkina : le constat est alarmant !


En Inde : Monsanto avoue l’échec de son coton Bt, au Burkina : Le Gouvernement et la SOFITEX s’entêtent !

Pour entraîner les producteurs de coton burkinabè à se tourner vers le Coton Bt de Monsanto, on a vanté, sans nuances, les mérites de son coton OGM. A tel point que beaucoup de producteurs s’attendaient à une plante miracle. Aujourd’hui, ils déchantent.


Burkina Faso : Selon la Synatrag "La politique agricole de la IVe République est hasardeuse"

"Dans un contexte de crise alimentaire et financière inhérent au système capitaliste, travailleuses et travailleurs de l’agriculture, renforçons le SYNATRAG par une adhésion massive en vue de luttes futures pour l’amélioration de nos conditions de travail et de vie, et pour un meilleur encadrement des producteurs agricoles".


Monsanto à l’assaut du Burkina Faso

La crise alimentaire de 2008 a relancé le débat sur les biotechnologies, censées accroître la productivité de l’agriculture africaine. Mais, comme leurs homologues altermondialistes occidentaux, les paysans du continent noir se méfient des conséquences sanitaires et sociales des organismes génétiquement modifiés. Le semencier américain Monsanto a donc décidé d’employer les grands moyens pour les imposer, avec l’aide du président burkinabé Blaise Compaoré. La résistance s’organise.


BURKINA FASO - Autorisation commerciale du coton Bt

Depuis juillet 2008, le Burkina Faso est devenu le troisième producteur d’OGM en Afrique, après l’Afrique du Sud et l’Egypte.
Selon Kinyua Mbijjewe, de Monsanto Afrique, le Burkina a importé de quoi ensemencer 15 000 hectares avec du coton Bt. L’Inera espère produire des semences pour ensemencer 400 000 hectares en 2009.


Burkina : une conférence internationale sur le coton Bt.

Le discours d’ouverture de la conférence par le représentant de l’Union Européenne pondérant les supposés avantages d’une culture transgénique de coton pour des pays avec une agriculture extensive comme le Burkina Faso...
Le spectre de l’échec indien n’est pas loin...


L’implantation rampante du coton Bt au Burkina Faso.

Un journaliste du Mali cherche à expliquer la problématique des OGM et du coton Bt à ses co-citoyens et coton-culteurs du Mali et du Burkina Faso.


Burkina Faso : Expérience de résistance aux OGM et caravane informative.

Expérience de résistance de la société civile ouest africaine
face à l’introduction des OGM. 
La caravane de sensibilisation sur les enjeux de l’introduction des OGM dans l’agriculture et dans l’alimentation,
Ouagadougou, du 16 au 23 février 2008