Monsanto échappe à un procès pour biopiraterie en Inde

Le Biodiversity Board de l’Etat du Karnataka, organisme en charge de contrôler l’accès aux ressources génétiques et biologiques sur ce territoire indien, a annulé les poursuites contre Monsanto pour biopiraterie.

Vandana Shiva, figure indienne de la lutte contre la biopiraterie, à la "Faites sans OGM" du Thor en 2011.

Promesse avait pourtant été faite, en août dernier, d’enquêter sur l’aubergine génétiquement modifiée commercialisée par le géant semencier et son partenaire indien, Mahyco. Cette aubergine OGM a de fait été produite à partir des six variétés connues et conservées depuis des centaines d’années par les communautés locales.

Le Biodiversity Board avait alors intenté une action contre Monsanto pour dénoncer cet acte de biopiraterie, souhaitant faire reconnaître que les efforts de conservation des communautés locales avaient largement contribué aux travaux du semencier et à la production de cette variété brevetée.

La procédure contentieuse a pourtant été brusquement abandonnée fin janvier En guise de justification, le Biodiversity Board invoque l’insuffisance de personnel et d’expertises techniques pour mener à bien cette accusation. L’ONG Environment Support Group, à l’origine de la médiatisation du cas, a lancé une pétition pour contester cette décision. Affaire à suivre…

Source : Collectif pour une alternative à la Biopiraterie, février 2012

SIGNER LA PETITION

En savoir plus :

- Reportage : Monsanto accusé de biopiraterie en Inde
- Monsanto let off the hook on Bt Brinjal