Nouvelle étude : Le soja OGM, durable ? responsable ?

On prend de plus en plus conscience du caractère non durable des pratiques agricoles modernes et de
la nécessité de trouver d’autres moyens d’assurer la sécurité alimentaire.

Depuis quelques années, divers organismes se sont invités dans le débat de la durabilité en essayant
de présenter la production du soja Roundup Ready® (OGM RR) génétiquement modifié comme
responsable et durable.

Il s’agit entre autres de :
• l’ISAAA, un groupe financé par l’industrie des OGM, [1]

• Plant Research International de l’université de Wageningen, au Pays-Bas, qui a publié un article
présentant des arguments selon lesquels le soja OGM RR a un caractère durable, [2]

• la Table ronde sur le soja responsable (RTRS), [3] un forum plurilatéral réunissant des ONG telles
que le WWF et Solidaridad et des multinationales telles que ADM, Bunge, Cargill, Monsanto,
Syngenta, Shell et BP.
Ce rapport évalue les preuves scientifiques et les autres preuves documentées sur le soja OGM RR, et
s’interroge sur la validité de cette caractérisation.
Plus de 95 pour cent du soja OGM (et 75 pour cent des autres cultures OGM) est conçu pour tolérer
l’herbicide à base de glyphosate, dont la formulation la plus courante est le Roundup. Le gène RR
permet de traiter au glyphosate les plantes en croissance, en tuant les mauvaises herbes mais non
les cultures. Monsanto est le principal fabricant d’herbicides à base de glyphosate et le principal
producteur de semences OGM.
Le soja OGM RR a été commercialisé pour la première fois aux États-Unis en 1996. Aujourd’hui, les
diverses variétés d’OGM RR constituent plus de 90 pour cent des plantations de soja en Amérique du
Nord et en Argentine, et sont largement utilisées au Brésil, au Paraguay, en Uruguay et en Bolivie.
En 2009, 14 millions d’agriculteurs ont exploité 134 millions d’hectares de cultures OGM. [4] Le soja OGM
RR est l’OGM le plus cultivé dans le monde entier. [5]

Pour lire la synthèse de ce rapport par Michael Antoniou, Paulo Brack, Andrés Carrasco, John Fagan, Mohamed Habib,
Paulo Kageyama, Carlo Leifert, Rubens Onofre Nodari, Walter Pengue
, cliquez ici

Source : GM Watch, 24 Septembre 2010





[1ISAAA Brief 37-2007 : Global status of commercialized biotech/GM
crops : 2007. http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/37/
executivesummary/default.html

[2Bindraban, P.S., Franke. A.C. Ferrar, D.O., Ghersa, C.M., Lotz, L.A.P.,
Nepomuceno, A., Smulders, M.J.M., van de Wiel, C.C.M. 2009. GMrelated
sustainability : agro-ecological impacts, risks and opportunities
of soy production in Argentina and Brazil, Plant Research International,
Wageningen UR, Wageningen, the Netherlands, Report 259. http://
gmsoydebate.global-connections.nl/sites/gmsoydebate.global-connections.
nl/files/library/2009%20WUR%20Research%20Report%20GM%20Soy.pdf

[3Round Table on Responsible Soy Association. 2010. RTRS standard for
responsible soy production. Version 1.0, June. http://www.responsiblesoy.
org/

[4ISAAA. 2010. ISAAA Brief 41-2009 : Press release. February 3. http://www.
isaaa.org/resources/publications/briefs/41/pressrelease/default.asp

[5GMO Compass. 2010. Genetically modified plants : Global cultivation on
134 million hectares. March 29. http://bit.ly/9MDULS