Le ministre roumain de l’Agriculture accusé de conflit d’intérêt sur les OGM

BUCAREST - Plus de 70 organisations de défense de l’environnement, dont le Fonds mondial pour la nature (WWF), ont demandé lundi la destitution du nouveau ministre roumain de l’Agriculture Valeriu Tabara, l’accusant de conflit d’intérêts sur le dossier des OGM.

"Les 73 ONG signataires de ce document demandent la destitution de Valeriu Tabara. Comment M. Tabara peut-il représenter les intérêts des agriculteurs et des consommateurs roumains étant donné les liens étroits qu’il a avec la compagnie Monsanto, plus important producteur d’organismes génétiquement modifiés au monde", déclarent ces ONG dans un communiqué.

Parmi les signataires figurent le WWF, l’association Eco Ruralis de défense des paysans bio et traditionnels ou Agent Green.
M. Tabara, nommé ministre de l’Agriculture vendredi dans le cadre d’un remaniement du gouvernement, a déclaré au quotidien Evenimentul Zilei qu’il avait travaillé pour Monsanto.

"Il n’y a rien de secret ni d’illégal", a-t-il ajouté.

"Son objectivité est compromise en tant que ministre de l’Agriculture", estiment les ONG qui s’opposent à la culture d’OGM jugées "dommageables pour la santé et l’environnement".

La Roumanie autorise la culture du maïs OGM Monsanto 810.


Source :
Romandie.com, 6 septembre 2010