Monsanto et BASF prolongent leur coopération pour produire du blé OGM

New York (awp/afp) - Les groupes américain et allemand Monsanto et BASF ont annoncé mercredi qu’ils allaient prolonger un accord de coopération conclu en 2007 pour produire ensemble une variété de blé transgénique plus résistant et à meilleur rendement que les variétés existantes.

Les deux groupes vont ainsi travailler sur cinq cultures au total - le maïs, le soja, le coton, le colza et le blé - avec un budget mis en commun pouvant atteindre non plus 1,5 mais 2,5 milliards de dollars au total.

"Notre collaboration sur le rendement et la résistance avec BASF a déjà apporté de nombreuses pistes prometteuse, dont nous verrons la première (application) dans les exploitations agricoles dans les années à venir avec notre première génération de maïs résistant à la sécheresse", a souligné le directeur technologique de Monsanto Robb Fraley, cité dans un communiqué.

"L’expansion de notre partenariat illustre la bonne adéquation entre nos deux sociétés", a déclaré pour sa part le président de BASF Plant Science Peter Eckes. "Les augmentations de rendement auxquelles nous sommes parvenus ensemble nous rendent optimistes sur notre capacité à faire plus", a-t-il ajouté.

Comme c’est le cas depuis trois ans, les deux groupes garderont des programmes distincts de recherche en semences, en sélectionnant certains gènes méritant de faire l’objet d’une collaboration. "Les projets seront financés conjointement à chaque phase du développement, et les produits qui émergeront seront commercialisés par Monsanto", les recettes étant ensuite divisées à 60% pour Monsanto, 40% pour BASF.

Les groupes ont précisé que les recherches sur le blé se concentreraient sur les marchés nord-américain et australien, avec une première commercialisation prévue après 2020.

Leur variété de maïs résistant à la sécheresse, quant à elle, doit être lancée "autour de 2012", après des tests déjà lancés dans les grandes plaines de l’ouest américain. Cette variété permet d’augmenter les récoltes de 7 à 10 boisseaux par acre par rapport à la moyenne dans ces régions, qui est de 70 à 130 boisseaux par acre, selon ce communiqué.

Source : Romandie News, 7 juillet 2010