Greenpeace distribue des recettes "génétiquement modifiées" à Bruxelles

Des militants de l’organisation Greenpeace déguisés en chefs cuisiniers ont distribué mercredi devant les locaux de la Commission européenne un livre de recettes "génétiquement modifiées", dans le cadre d’une campagne contre l’autorisation de la culture d’OGM en Europe. Parmi les recettes figurent des "antipasti d’agriculteurs en colère", composés de "prix des semences élevés" et de "récoltes décevantes" d’OGM tolérant les produits phytosanitaires. Ou encore une "quiche au contrôle entrepreneurial", composée d’une couche d’abus de position dominante et fourrée de contrôle des brevets... Il est illustré de photos du commissaire à la Santé, John Dalli, et du président de la Commission européenne José Manuel Barroso en costumes d’apprentis marmitons, en référence à la controverse qu’ils ont suscitée en autorisant une pomme de terre génétiquement modifiée. L’organisation écologiste a lancé il y a quelques semaines une campagne d’affiches pour dénoncer "l’appétit de l’Union européenne, de son commissaire à la santé John Dalli et de son chef José Manuel Barroso pour les organismes génétiquement modifiés". La Commission de son côté déplore une "campagne trompeuse" ; elle souligne que si elle a autorisé récemment la culture de la pomme de terre transgénique Amflora du groupe allemand BASF, elle compte donner aux Etats la possibilité de cultiver ou de ne pas cultiver les OGM. Les pays de l’UE sont très divisés sur les culture d’OGM et aucune majorité ne se dégage lors des votes sur les demande d’autorisation de commercialisation ou de culture. La Commission déplore cette situation, car selon les règles communautaires, c’est à elle qu’il revient au final de prendre la décision.

Source : lemonde.fr, AFP, le 28 avril 2010