Monsanto mobilise ses amis pour défendre sa luzerne OGM

Les semences de luzerne OGM de Monsanto vont-elles faire leur retour dans les champs américains ? La Cour Suprême des Etats-Unis va se pencher sur la question le 27 avril prochain.

Le groupe agrochimique de Saint Louis espère convaincre les neuf gardiens de la Loi et de la Constitution que la cour fédérale ayant interdit son Roundup Ready® Alfalfa en 2007,pour des motifs essentiellement environnementaux, était sans fondement. Cette semence mise au point en collaboration avec Forage Genetics International, mise en vente depuis 2005, n’a jamais suscité l’opposition de la puissante Food and Drug Administration (FDA) argumentera Monsanto. Elle a également obtenu l’agrément du ministère de l’Agriculture et donné totale satisfaction à 5 500 fermiers. Pour donner plus de poids à sa défense, le semencier a bénéficiera du soutien de pas moins de 18 organisations qui vont, chacune, adresser, à la Cour, des mémorandums connus sous le nom d’« Amici Curiae » Ils y réclameront leur droit à pouvoir opter en toute liberté pour les biotechnologies qu’ils souhaitent. Parmi les soutiens figurent toutes les plus importantes fédérations agricoles – producteurs de blé, soja, sucre, coton, maïs, luzerne évidemment – mais aussi des industries des biotechnologies, la Chambre de commerce des Etats-Unis ou l’Institut national du pétrole. Tous font valoir que le premier jugement traduit une décision regrettable et sans argument scientifique aucun. Une décision qu’il sera intéressant de surveiller au moment où l’administration Obama tente de se forger, via une série de consultations sur tout le territoire une philosophie sur les OGM.

Source : Blog.agro-international.fr, le 22 avril 2010