OGM : les tests scientifiques doivent-ils être rendus publics ?

Les chercheurs français du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (Criigen) ont "contre-expertisé"
pour la première fois les tests scientifiques de trois maïs OGM de Monsanto, dont les autorités sanitaires avaient approuvé la commercialisation. Leur étude démontre que les maïs MON 810, MON 863 et NK 603 ont des effets néfastes sur les reins, le foie mais aussi la rate ou le cœur des mammifères. Mais les résultats des tests de Monsanto n’étant pas publics, le Criigen a dû multiplier les demandes officielles et les recours en justice avant d’obtenir le droit d’étudier les tests réalisés par Monsanto. Pour plus de transparence, l’organisme scientifique demande à ce que toutes les analyses de sang effectuées sur les rats soient rendues publiques.

OGM : les tests scientifiques doivent-ils être rendus publics ?

Participez au débat en déposant un commentaire


Source :
Geo.fr, 17 décembre 2009