Europe : Un nouveau rapport pointe les insuffisances de l’évaluation des OGM

Corinne Lepage a reçu hier matin au Parlement européen le rapport d’un nouveau centre de recherche indépendant sur la nécessité d’améliorer l’évaluation des risques des plantes transgéniques en Europe.

Christoph Then, directeur de l’ONG TestBiotech et co-auteur du rapport, a indiqué à Corinne Lepage, 1ère Vice-présidente de la Commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, que "les techniques employées pour créer des plantes transgéniques perturbent bien plus les mécanismes d’expression des gènes que ne l’affirme le lobby de l’industrie biotech. Ces perturbations peuvent entraîner des effets inattendus, et donc des risques nouveaux, de la part des plantes transgéniques, notamment sous des conditions de stress."

Pour Corinne Lepage : "Nombre d’études indépendantes montrent que les risques des OGM sont mal évalués en Europe. Il est temps que l’EFSA et la Commission prennent en compte d’autres avis scientifiques que ceux fournis par les compagnies biotech elles-mêmes. En tant que parlementaire, je ferai tout mon possible pour rendre l’expertise européenne transparente, pluraliste et contradictoire. Les enjeux sanitaires, environnementaux et sociaux des nouvelles technologies sont trop importants pour que l’on continue à sacrifier le principe de précaution sur l’autel des intérêts des commerciaux."

Ce rapport confirme l’analyse et les propositions qu’avaient faites Corinne Lepage dans le rapport remis pour la présidence français en juin 2008, dont certaines avaient été reprises par le conseil des ministres de l’environnement de décembre 2008, mais qui n’ont toujours pas été traduites dans les faits.

Pour voir le rapport :

http://www.testbiotech.org/

Source : Fenêtre sur l’Europe, 21 Octobre 2009