Mobilisation contre les OGM à Bruxelles

Des agriculteurs se sont mobilisés pour tenter de faire barrage aux OGM. Avec le soutien de Greenpeace, ils ont organisé un savoureux rassemblement et remis à la Commission une pétition de 180.000 signatures. Parmi eux, un exploitant espagnol dont les cultures de maïs ont été contaminées par des OGM qui se trouvaient à un demi-kilomètre. Innacceptable pour ce représentant de Greenpeace, auquel la Commissaire à la Santé répond qu’elle redoublera de vigilance :

“Nous voulons que les responsables politiques comprennent que, premièrement, les OGM causent chez les cultivateurs de sérieux dommages sociaux, économiques, environnementaux et sanitaires, et que les formes de cultures plus écologiques sont porteuses d’extraordinaires bénéfices”, explique Marco Contiero.

“Si j’ai le moindre doute, à quelque moment que ce soit, sur la fiabilité et l’authenticité de cette opinion scientifique ou si de nouvelles preuves me sont apportées, alors je n’hésiterai pas. Vous pouvez être certains que j’en référerai à l’Autorité européenne de sécurité des aliments pour lui demander un complément d’information, pour avoir des éclaircissements sur sa position. Nous avons fait cela avec le riz”, assure Androulla Vassiliou.

Pour autant, c’est bien la Commission qui pousse à l’introduction de nouveaux OGM depuis la levée du moratoire européen en 2004. Lundi, elle doit d’ailleurs proposer aux Etats membres d’autoriser la commercialisation de plusieurs variétés de graines transgéniques : du maïs, mais aussi du riz de la firme Bayer.

Copyright © 2009 euronews

Source : Euronews, 15 octobre 2009