Le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche dit non aux OGM !

Le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche dit non aux OGM. Les agriculteurs du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche ont décidé d’exclure les organismes génétiquement modifiés du parc.
Le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche sera le premier territoire à exclure intégralement l’implantation d’Organismes génétiquement modifiés à des fins scientifiques ou commerciales, en application de la Loi du 25 juin 2008.
 
La fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement se réjouit de cette initiative et félicite tous les acteurs des Monts d’Ardèche, qui, par cette démarche, entendent ainsi préserver leur patrimoine rural et naturel.

La Chambre d’Agriculture de l’Ardèche est en effet parvenue à adopter à l’unanimité, lors de sa session plénière du 18 septembre 2009, une délibération contre la culture d’Organismes génétiquement modifiés sur le territoire du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et pour l’inscription dans la future charte 2011-2023 du Parc de mesures d’exclusion vis-à-vis des organismes génétiquement modifiés.
 

Le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche dit non aux OGM. Les agriculteurs du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche ont décidé d’exclure les organismes génétiquement modifiés du parc.
 
Cette délibération permettra donc au Parc Naturel Régional d’inscrire dans sa deuxième Charte, les dispositions interdisant les cultures d’organismes génétiquement modifiés sur son territoire.
 
A savoir que celui-ci couvre une superficie de 180 000 ha. Ainsi, les Monts d’Ardèche seront en mesure d’appliquer l’article L. 335-1 introduit par la loi du 25 juin 2008 sur les organismes génétiquement modifiés dans le code de l’environnement, qui permet aux parcs nationaux et aux parcs naturels régionaux d’exclure effectivement ces cultures sur tout ou partie de leur territoire, sous réserve de l’accord des agriculteurs concernés.
 
Frédéric Jacquemart, représentant de France Nature Environnement au Haut Conseil des Biotechnologies, apprécie cette démarche exceptionnelle : « Les agriculteurs et les élus du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche ont compris tout l’intérêt pour leur territoire et leurs productions agricoles de se démarquer de la logique industrielle liée aux organismes génétiquement modifiés. Nous espérons que leur volonté d’asseoir le développement des Monts d’Ardèche sur ses spécificités ainsi préservées, insufflera le même courage politique dans d’autres territoires. »

Source : France Nature Environnement, septembre 2009