Payer plus cher pour manger sans OGM ?

Les géants de la distribution alimentaire britannique estiment que vendre des aliments sans organismes génétiquement modifiés leur revient plus cher. En effet, « les principaux producteurs, notamment au Brésil ou aux Etats-Unis, passent au génétiquement modifié, les supermarché payent désormais 10 à 20% plus cher pour un approvisionnement en soja et maïs conventionnel qui diminue », peut-on lire dans The Independent du 1er septembre.

Tesco, Sainsbury’s, Mark & Spencer et Aldi ont prévenu les autorités qu’ils ont de plus en plus de difficultés à s’approvisionner en produits sans OGM. Or, la loi britannique exige que les produits contenant des OGM soient signalés. Pour certains, y compris au sein du gouvernement, cette hausse des prix, ainsi qu’une nouvelle stratégie de promotion, permettrait de rouvrir le débat sur les OGM malgré l’opposition passée de l’opinion publique.

Source : Good planet, le 3 septembre 2009