Monsanto signe un accord commercial avec la société française Cellectis

Cellectis : Natixis très confiant sur la valeur
Mercredi 2 septembre 2009

(CercleFinance.com) - Natixis réaffirme son soutien sur le valeur Cellectis, en conseillant d’acheter les titres du groupe, alors que la signature d’un accord phare dans l’agrochimie avec le leader du marché des OGM Monsanto vient d’être opérée. L’objectif de cours est relevé à 18 euros, contre 15,2 euros visés précédemment.

Cellectis a en effet annoncé hier, après clôture, ’un accord d’envergure à la fois de recherche et commercial avec Monsanto, l’écrasant leader des semences génétiquement modifiées’, selon Natixis qui recommande l’achat de titres Cellectis.

Selon les termes de cet accord non exclusif, Cellectis développera des méganucléases spécifiquement pour Monsanto qui s’en servira pour obtenir de nouvelles variétés végétales génétiquement modifiées. Monsanto versera un paiement initial de 3 millions d’euros à Cellectis et devrait monter au capital de la société française à hauteur de 1 million d’euros (environ 1% de la capitalisation boursière actuelle) après approbation par l’Assemblée Générale Extraordinaire.

Point essentiel, Cellectis sera éligible à des redevances (que Natixis estime entre 1 à 3%)
sur les ventes de semences modifiées via sa technologie. ’Les revenus potentiels sont donc tout simplement gigantesques lorsque l’on sait que Monsanto représente 90% du marché des OGM, un marché qui pourrait totaliser 50 milliards d’euros en 2025 selon les experts’, rapporte le broker.

Au vu du pouvoir d’attraction que représente cet accord, le courtier attend d’autres signatures dans un futur proche dans le domaine de l’agrochimie.

Source :
http://www.tradingsat.com/conseils-bourse-Cellectis-rb126706-ALCLS.html


Cellectis SA est un des leaders mondiaux de l’ingénierie des génomes. La société est spécialisée dans le développement et la production de méganucléases, ciseaux moléculaires, dédiée à la chirurgie génomique in vivo. Chaque produit de Cellectis est programmé pour induire une cassure en un site unique très précis dans l’ADN double-brin au sein d’une cellule vivante et peut être utilisé dans une large gamme d’applications thérapeutiques et biotechnologiques.