Inf’OGM : Elus locaux et OGM, comment agir ?

OGM quels enjeux socio-économiques, environnementaux et sanitaires pour les collectivités territoriales ?

Malgré le moratoire actuel sur le seul
OGM cultivé commercialement en Europe,
le maïs MON810, adopté suite au Grenelle de l’environnement, les OGM restent d’actualité. L’opposition croissante des États membres au MON810 n’empêche pas Bruxelles de vouloir autoriser la culture d’autres plantes génétiquement modifiées.
Et les autorisations commerciales
d’OGM destinés à l’alimentation animale
et humaine ne sont pas, pour leur part, remises en cause. De sorte que la France continue à importer aujourd’hui
massivement des OGM pour nourrir
son bétail.

Prises au niveau communautaire et national, les décisions relatives aux OGM touchent en premier lieu la vie locale et
le quotidien des français. De nombreuses collectivités territoriales se sont mobilisées et ont déjà fait valoir leur droit à agir. Protection de la biodiversité et de la santé des citoyens, restauration collective, agriculture et produits locaux de qualité, etc., les enjeux et répercussions des OGM
à l’échelle du territoire sont multiples.

Inf’OGM, association reconnue d’intérêt général, suit l’actualité mondiale
et propose un service unique d’information francophone sur les OGM et biotechnologies depuis 1999. Sa mission est de favoriser
et de nourrir le débat démocratique
par une information factuelle et indépendante, accessible au plus grand nombre. Pour que la possibilité de
produire et de consommer avec ou
sans OGM puisse être un choix citoyen.

Un guide, des formations et un site pour tout savoir.

A l’occasion du lancement de l’association nationale des communes
sans OGM, le 4 juillet à Millau, Inf’OGM présente un nouvel outil pratique,
le guide « OGM et collectivités locales : comprendre et agir ».

Cette publication dresse un panorama des multiples enjeux du dossier OGM
et présente de manière simple et pratique les leviers d’actions pour les élus
locaux : arrêtés, conditionnement des aides à l’agriculture, restauration collective exempte d’OGM, mesures de protection des AOC et des parcs naturels, etc.

Face aux risques et aux incertitudes que représentent les OGM, nombre d’élus
locaux ont entendu l’opposition des citoyens. Malgré une marge de manœuvre restreinte dans les textes, ils ont exploré bien des pistes pour faire reconnaître
leur droit à agir. Ce guide vise à répertorier et à valoriser les pratiques, à nourrir
les réseaux, et à permettre le débat et l’expression démocratique sur les OGM.

Guide « OGM et collectivités locales : comprendre et agir »
Inf’OGM, juin 2009, 66 p., 10 euros

Commander le guide en ligne

Parallèlement à cette édition, Inf’OGM propose des formations afin d’accompagner les élus au plus près de leurs démarches. Toute l’équipe d’Inf’OGM est à votre disposition pour construire ces événements en fonction
de vos besoins. Il s’agit notamment :

- de diffuser dans les territoires les connaissances les plus récentes
sur la question des OGM,

- de construire un réseau d’échanges avec les élus locaux et les partenaires
souhaitant travailler sur cette question,

- de contribuer, dans le cadre des prochains débats publics et des prochaines échéances électorales, à ce que la question des OGM soit débattue sur la base d’arguments solides.

Plus d’infos sur www.ogm-et-collectivites-locales.org