Un maïs tolérant à la sécheresse fruit de la collaboration entre Monsanto et BASF

Ce-ci est un communiqué de Monsanto et BASF.

Monsanto et BASF ont révélé le 9 juin 2009 la découverte d’un gène, présent à l’état naturel, pouvant aider le maïs à résister à la sécheresse et permettant ainsi un rendement stable durant les périodes d’approvisionnement en eau restreint.

Les deux entreprises ont annoncé qu’elles utiliseraient ce gène pour produire la première génération de maïs tolérant à la sécheresse et offrant un rendement stable à leurs clients agriculteurs. Cette variété sera la première plante tolérant la sécheresse issue de la biotechnologie produite au monde. Le gène utilisé, le cspB, provient de la bactérie Bacillus subtilis.

Cette annonce intervient alors que de récentes études, dont une de l’Académie des sciences américaine, mettent l’accent sur les risques de baisse des rendements agricoles et de pénuries alimentaires dans le monde en raison du changement climatique. Selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), préparé pour la dernière réunion des ministres du G8, le nombre et la durée des périodes de sécheresse, tout particulièrement dans les zones déjà enclins à la sécheresse, augmenteraient.

« Ce maïs tolérant à la sécheresse est le premier résultat de notre collaboration dans la biotechnologie végétale, a déclaré Jürgen Schweden, directeur de la R&D de BASF Plant Science. Grâce à nos technologies complémentaires, nous sommes aujourd’hui capable de fournir aux agriculteurs de meilleurs produits, en plus grand nombre et plus rapidement ».

Monsanto et BASF lanceront cette nouvelle variété en 2012 après son homologation par les autorités compétentes. Les deux firmes ont déposé des demandes de mise en culture aux Etats-Unis et au Canada et d’importation pour le Mexique, la Colombie et l’Union européenne.

Source : BASF&Monsanto

Pour les commentaires de Combat Monsanto : Voir les articles suivants

Maïs résistant à la sécheresse :Monsanto ne sèche pas sur sa communication !

Le début de l’année 2009 débute en fanfare pour Monsanto avec l’annonce du doublement de ses bénéfices pour l’année 2008 et la mise sur le marché d’un maïs OGM résistant à sécheresse d’ici 2010. Dieu soit loué, Monsanto de St louis est parmi nous pour braver toutes les crises ! Quand certains médias reprennent une dépêche AFP tout droit sortie des services des « Relations Publiques » de Monsanto, nous revenons sur ces annonces bruyantes pour analyser la véritable stratégie de la firme de St Louis.

OGM résistant à la sécheresse : découverte ou biopiraterie ?

L’annonce de la future mise sur le marché d’un maïs génétiquement modifié résistant à la sécheresse de Monsanto surprend d’un point de vue scientifique. L’expression génétique de la résistance à la sécheresse d’une plante est un phénomène complexe et encore largement sujet à étude de la part des biologistes. Pourtant Monsanto annonce l’avoir découvert avant tout le monde !