Grain : Un site web contre l’accaparement des Terres.

GRAIN lance un nouveau site web qui offre l’outil d’information le plus complet sur le phénomène mondial d’accaparement des terres pour une externalisation de la production alimentaire : http://farmlandgrab.org.

Ce nouveau site est une version améliorée du site mis en place par GRAIN l’année dernière, qui offre une bibliothèque actualisée en accès ouvert et facile à consulter, de 800 articles, interviews et rapports sur l’accaparement des terres agricoles dans le monde entier, publiés depuis le déclenchement de la crise alimentaire en 2008.

La tendance mondiale consistant à acquérir ou louer des terres agricoles à l’étranger comme stratégie pour couvrir ses besoins alimentaires de base, ou tout simplement s’enrichir, ne perd rien de son intensité et est même en train de s’aggraver. L’ampleur de ce mouvement devient maintenant plus visible, les chercheurs dénombrant actuellement au niveau mondial quelque 20 millions d’hectares de bonnes terres agricoles qui ont déjà été cédées à des investisseurs étrangers ou sont en passe de l’être. De plus en plus de pays et de grandes entreprises sont impliquées, du Sri Lanka au Congo ou de Hyundai à Varun. Les organisations d’agriculteurs, les groupes de défense des droits de l’homme et d’autres mouvements sociaux font campagne contre cette manière obscène d’assurer l’approvisionnement alimentaire des pays, et au moins un gouvernement (le régime de Ravalomanana à Madagascar) a été renversé du fait de sa participation à un accord de ce genre.

Le mois prochain, dans le cadre d’une initiative du gouvernement japonais, qui participe directement au verrouillage de sa propre production alimentaire externalisée, le Groupe des huit pays les plus puissants (G8) va publier un ensemble de critères visant à donner à ces accords une apparence « gagnant-gagnant ». Le discours sera bien lisse, mais les gens ne seront pas dupes.

Comme son prédécesseur, ce nouveau site web contient essentiellement des informations de presse, des vidéos et des interviews audio pour aider les gens à suivre et comprendre ce qui se passe. Toutefois, son rôle de centre de documentation public sur des transactions qui resteraient autrement secrètes sera renforcé.

- Ce nouveau site fonctionne selon le modèle de l’open-publishing, c’est-à-dire que chacun peut s’inscrire et télécharger des documents vers le serveur.

- Le site web contiendra le plus grand nombre possible de contrats d’accaparement de terres et les portera à la connaissance du public, parce que le secret qui entoure ces accords est inacceptable. (Veuillez nous contacter si vous avez de tels documents à communiquer. L’anonymat sera respecté.)

- Ce site servira de forum actif pour permettre un débat et la formulation de propositions sur la façon de renverser la situation, avec un espace libre et ouvert pour écrire votre propre article, apporter un commentaire sur celui de quelqu’un d’autre, ou créer de nouvelles sections.

Le site est mis à jour quotidiennement, toutes les contributions étant introduites en fonction de leur date de publication initiale. Si vous voulez suivre les mises à jour en temps réel, vous pouvez vous abonner au fil RSS. Si vous préférez un e-mail hebdomadaire, avec les titres de tous les textes publiés au cours de la semaine écoulée, vous pouvez vous abonner au service email.

Ce blog sur l’accaparement des terres est un projet ouvert. Bien que son fonctionnement soit actuellement assuré par GRAIN, chacun peut participer en publiant des documents ou en poursuivant son développement

http://farmlandgrab.org.