Monsanto rachète une compagnie brésilienne de biotechnologie et s’engage vers les agrocarbutants GM. 

Monsanto, le leader mondial des biotechnologies agricoles, a annoncée mardi 4 novembre 2008 l’achat pour 290 millions de dollars des entreprises bresiliennes Alallyx et CanaVialis, deux filiales du groupe Votorantim qui est spécialisé dans l’amélioration technologique des variétés agricoles, avec une prédominance pour la canne à sucre.

Cette opération va permettre à Monsanto de diversifier son catalogue de semences agricoles mais surtout cette acquisition d’un des leaders brésiliens de la canne à sucre ouvre à Monsanto les portes du marché de la production d’agrocarburant à l’ethanol.

« La forte demande mondiale pour le sucre brute et pour les agrocarburants commence à dépasser les capacités de production actuelle de cannes à sucre, une culture essentielle pour faire face à la demande. » déclare dans un communiqué le vice président de Monsanto pour la Stratégie Globale, Carl Casale.

« L’expertise de Monsanto combinée avec le savoir faire de CanaVialis et Alellyx devraient aider les producteurs à augmenter substantiellement leur rendement dans un laps de temps assez court. » a déclaré le PDG de Votorantim Novos Negocios, Fernando Reinach.

L’entreprise CanaVialis a des contrats avec 46 usines de cannes à sucre au Brésil pour une surface agricole totale de 1,1 millions d’hectare.

D’après Monsanto, les objectifs commerciaux sont d’augmenter les rendements de la canne à sucre tout en diminuant les volumes des intrants nécessaires pour sa culture. L’objectif technique est de mettre à disposition des cultivateurs brésiliens une canne à sucre génétiquement modifiée pour résister aux insectes (gêne Bt) et à l’herbicide de la compagnie, le Roundup (gêne Roundup Ready).

La canne à sucre Bt sera résistante à la pyrale de la canne à sucre (Diatraea saccharalis), un insecte dont la larve parasitaire se nourrit des graines de la plante et qui se combat actuellement par l’emploi de produits chimiques mais aussi biologiques. Le même gêne Bt est aussi en cours de test pour lui permettre de lutter contre la « cigarrinha » un autre insecte parasitaire de la canne à sucre tres rependu au Brésil, et qui se diffuse de plus en plus à cause des techniques industrielles de récolte de la canne.

Quant à la canne Roundup Ready, elle pourrait permettre de faciliter l’exploitation de pâturages dégradés, souvent des anciennes zones déboisées, mais dont les herbes folles gênent la culture de la canne. Aujourd’hui ces herbes sont éliminées soit par fauchage soit part une application minutieuse d’herbicide. Le gêne Roundup Ready permettrait donc de réaliser des épandages massifs d’herbicide Roundup sur l’ensemble des plantations de canne afin de supprimer toutes les autres plantes, en assurant la résistance de la canner contre l’herbicide.

Alellyx est une entreprise pionnière dans le domaine de la biotechnologie au Brésil depuis de nombreuses années. Son rachat par Monsanto indique la volonté de la firme de St Louis d’étendre ses activités vers la production, ou tout du moins le soutien à la production, des agrocarburants. Cette décision arrive comme de l’éthanol sur le feu alors même que les agrocarburants sont pointés du doigt comme co-responsable de la crise alimentaire mondiale ainsi que de la déforestation de l’Amazonie. A l’image de l’Union Européenne qui vient de réduire ses quotas sur les agrocarburants, de plus en plus d’Etats rejettent cette source énergétique qui concurrence la production alimentaire, cependant le Brésil reste encore un fervent défenseur de son « pétrole vert ».

Source : Monsanto compra empresas brasileiras de biotecnologia, Estadão Online 04 / 11 / 2008